RAPO, l’UCPO démarre fort la célébration de ses dix ans avec les jeunes

L’UCPO célèbre ses 10 ans. Comme chaque année le partenariat de Ouagadougou organise une rencontre annuelle regroupant l’ensemble des acteurs qui interviennent sur les questions de santé sexuelle et reproductive y compris la planification familiale au niveau des 9 pays. La 10éme RAPO se tient en semi-présentiel à Ouagadougou au Burkina Faso (Pays hôte) et sur la plateforme zoom. Le thème choisi cette année porte sur : la Planification Familiale en contexte de crise humanitaire : préparation, réponse, résilience.

Les jeunes à l’honneur :

Le partenariat de Ouagadougou travaille avec beaucoup d’acteurs de la sous-région en Afrique de l’Ouest Francophone. Les jeunes ne sont pas en reste compte tenu de leur poids démographique et des défis importants qui existent encore chez cette cible notamment en termes d’accès aux services de santé, de violences basées sur le genre, de grossesses précoces non désirées, d’infection sexuellement transmissibles, etc.

La journée du 13 Décembre a été dédiée aux jeunes avec un programme en deux temps : une restitution du dialogue régional sur les normes sociales organisé par l’UCPO du 13 au 15 Septembre 2021 et une journée des jeunes avec des discussions portant sur l’impact des crises humanitaires et un focus sur la ICPF pour une meilleure implication de l’Afrique francophone.

Les discours lors de la journée du 13 Décembre sont tous allés dans le même sens en évoquant la jeunesse de la population en Afrique de l’ouest francophone ; l’impact des crises sur les femmes et les jeunes avec l’augmentation du taux de mariages précoces et forcés, l’augmentation des décès maternels ; la responsabilité collective de la communauté de s’assurer que les jeunes gens soient écoutés, les obstacles qui empêchent les jeunes d’accéder aux services de santé sexuelle et reproductive ; les solutions ou initiatives innovantes et durables des jeunes.

Un jeune du Mali a partagé son expérience par rapport à l’impact de la crise sécuritaire au et les moyens d’actions du réseau des Jeunes Ambassadeurs SRPF pour atteindre leurs objectifs. Pour lui, « Face à la crise, le Mali a dû se réadapter et suspendre les activités de masses qui permettaient d’atteindre les pairs éducateurs. Comme alternative nous avons choisi la digitalisation des actions ». Beaucoup d’autres initiatives de ce genre ont également été développés par les jeunes dans les pays du #PO. Ce qui montre à suffisance le rôle important des jeunes.

Par ailleurs, dans l’une des présentations de la journée des jeunes, un focus a été mis sur le 1er concours de plaidoyer de l’UCPO qui a vu 4 associations/organisations de jeunes entrer en compétition en finale. L’organisation @ap2sai a remporté la 1ère édition de concours. La 2ème édition du concours sera organisée en 2022 et portera sur le thème : « la prise en compte du volet jeunes dans l’agenda recherche du PO ».

Une présentation sur la #ICPF2022 a été faite. Cette présentation a fait ressortir les bourses dédiées aux jeunes, l’importance de la conférence, le dialogue entre les religieux et les jeunes, etc. Les organisateurs ont interpellé les jeunes et leur ont demandé de profiter des nombreuses opportunités pour participer à cette grande conférence car il y’a un défi quant à la participation de l’Afrique Francophone y compris les jeunes à cet évènement.

A l’issue de cette 1ère journée de la rencontre annuelle du #PO on retient que les jeunes et les femmes sont particulièrement touchés par les différentes crises que traversent les pays en Afrique de l’ouest francophone. Des opportunités existent toutefois pour permettre aux acteurs d’atteindre les objectifs fixés en matière de santé sexuelle et reproductive en assurant la continuité des services.

Rendez-vous est donné pour les autres jours de la réunion du partenariat de Ouagadougou qui se tient jusqu’au 16 Décembre 2021 en semi présentiel. Rejoignez-nous !!!!

Ibrahima FALL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.