Infertilité, infécondité et stérilité

Mes recherches m’ont conduit aujourd’hui à m’intéresser sur trois sujets que je trouve intéressant tant ils semblent être des points de discussion sérieuse et stressante: la stérilité féminine, l’infertilité masculine et l’infécondité.

Mais que signifie donc ces termes?

La stérilité désigne l’impossibilité, pour un homme ou pour une femme, de procréer. Ce terme étant relativement agressif, certains préfèrent utiliser celui d’infécondité, ou d’hypo-fécondité (diminution des capacités à donner naissance).

L’infécondité désigne l’incapacité d’avoir des enfants. Cette absence de procréation peut survenir chez un homme, une femme, un couple et, plus largement, une population. L’infécondité se traduit par l’absence de fécondation, c’est-à-dire d’union entre gamètes mâle et femelle. On parle d’infécondité volontaire lorsqu’elle résulte d’un choix engendrant, par exemple, la prise d’un contraceptif.

L’infertilité quant à elle est définie par l’OMS comme « une maladie du système reproductif définie par l’impossibilité d’obtenir une grossesse clinique après douze mois ou plus de rapports sexuels réguliers et non protégés »

Les causes et les solutions:

Parmi les les cause on peut retenir :

-Chez l’homme:

  • Une quantité trop faible de spermatozoïdes;
  • Désordre hormonal;
  • Le tabac;
  • affections et des situations exposant les testicules à un excès de chaleur comme l’exercice physique, l’eau chaude, des vêtements trop serrés, une position assise prolongée;
  • Les infections sexuellement transmissibles;
  • infection des voies urinaires;
  • Opération  de la prostate;
  • Un mauvais fonctionnement ou un dysfonctionnement des spermatozoïdes.

-Chez la femme:

  • l’âge;
  • Une mauvaise hygiène de vie;
  • Muqueuse utérine anormale due à l’endométriose ;
  • Dysfonctionnement des ovaires;
  • Trompes de Fallope obstruées
  • les infections sexuellement transmissibles à Chlamydia, entre autres;
  • des lésions aux ovaires;
  • une obturation des trompes de Fallope;
  • une hypothyroïdie (un trouble de la thyroïde);
  • une endométriose (un trouble caractérisé par la présence de cellules de la muqueuse de l’utérus hors de l’utérus);
  • le syndrome des ovaires polykystiques;
  • la présence de cicatrices dans l’utérus;
  • des fibromes (des tumeurs bénignes siégeant sur le muscle lisse de l’utérus);
  • des affections congénitales comme la fibrose kystique;
  • des exercices trop intenses (menant à l’absence des règles);
  • l’anorexie ou la boulimie;
  • de fréquentes variations pondérales;
  • des lésions au col utérin

Les solutions:

Pour les solutions, on peut noter:

Médicaments ;
traitements chirurgicaux ;
assistance médicale à la procréation ;
l’insémination intra-utérine ;
une alimentation saine ;
insémination artificielle ;
solutions naturelles avec des suppléments vitaminés.

Ibrahima FALL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.