Et si l’autonomisation des femmes était nécessaire pour la capture du dividende démographique?

La promotion de la planification familiale – et la garantie de l’accès aux méthodes de contraception de leur choix pour les femmes et pour les couples – est essentielle si l’on veut assurer le bien-être et l’autonomie des femmes tout en soutenant la santé et le développement des communautés.

Les femmes qui utilisent un moyen de contraception ont plus de chances de travailler, ce qui accroît leur capacité de rendement et leur permet d’améliorer leur sécurité économique ainsi que celle de leur famille. Cela est en partie dû au fait que la planification familiale permet aux femmes de choisir quand et combien d’enfants elles désirent, en fonction de leur besoin et de leur envie de gagner un salaire.

Ainsi, selon l’ONU, on estime à 214 millions le nombre de femmes dans les pays en développement qui souhaiteraient retarder le moment d’avoir un enfant ou ne plus avoir d’enfants.

En effet, la planification familiale permet de :

Prévenir les risques sanitaires liés à la grossesse chez les femmes

Réduire la mortalité infantile

Contribuer à prévenir le VIH/sida

Donner aux populations la capacité d’agir et renforcer l’éducation

Ralentir la croissance de la population

Réduire les grossesses chez les adolescentes

Autonomiser les femmes et les filles.

Dans cette logique, l’accès à la contraception, synonyme de  l’autonomisation des femmes et des adolescentes, entraîne la réduction des taux de fécondité, évite les décès maternels et facilite une rapide transition démographique nécessaire à la réalisation du dividende démographique.

Il faut améliorer l’accès aux services de la santé reproductive et de la planification familiale, maintenir les filles à l’école après la première grossesse, lever les barrières socio-culturelles, économiques et religieuses, encourager le dialogue parent-enfant.

Ibrahima FALL                                                                                                                                                                 

Un commentaire sur “Et si l’autonomisation des femmes était nécessaire pour la capture du dividende démographique?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.