Les adolescentes constituent 22 % de l’ensemble des femmes en âge de procréer au Sénégal

Dans mon pays le Sénégal, les ados/jeunes sont sexuellement actifs et manquent souvent d’accès aux produits et services de la planification familiale.

Rien que les adolescentes à elles seules constituent 22 % de l’ensemble des femmes en âge de procréer et contribuent pour 9 % à la fécondité totale des femme selon les Enquêtes Démographique et de Santé de 2015.

De plus,  ces mêmes ado/jeunes  ayant déjà commencé leur vie féconde, on constate que près d’un cinquième des jeunes femmes de 15-19 ans (18 %) ont déjà commencé leur vie féconde : 14 % ont déjà eu au moins un enfant et 4 % sont enceintes pour la première fois. Dès l’âge de 17 ans, une jeune fille sur cinq (21 %) a déjà commencé sa vie féconde et, à 18 ans, cette proportion est de 32 % dont la grande majorité (26 %) a déjà eu au moins un enfant.

Face à cette situation, nous jeunes leaders passionnés par les questions de santé sexuelle et reproductive se donne comme objectif de partager le maximum d’informations à nos pairs ados/jeunes pour l’adoption de comportements responsables mais aussi à travers leurs problèmes liés à l’accès à la contraception mener des plaidoyers pour que leurs besoins en terme de planification familiale soit pris en compte pour un accès à un service de qualité.

Vous trouverez ci-dessous un lien des enquêtes de l’Agence Nationale de Statistique et de la Démographie

http://www.ansd.sn/ressources/rapports/Tableaux%20EDS-C%202014.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.