Université Francophone de Dakar en promotion de la Santé, un cadre de dialogue, d’apprentissage et de partage d’expériences.

L’université francophone de promotion de la santé a démarré ses travaux ce lundi 21 Octobre 2019 à l’ENDSS. Pour rappel, cette édition est la douzième du genre que l’ONG Action et Développement (ACDEV) organise dans l’optique de créer un cadre de dialogue, d’apprentissage et de partage d’expérience dans la santé.

Une quinzaine de modules vont être développés durant 5 jours de formations, d’échanges et de discussions entre les professionnels de santé, les acteurs de la société civile, les jeunes autour des thématiques de la santé.

DevCom :

Pour ce module (que je suis entrain de suivre), une vingtaine de participants du secteur de la santé et des organisations de la société civile y ont pris part avec de fortes attentes portant sur la compréhension du concept de développement communautaire mais également la maîtrise des nouvelles stratégies de communication et de plaidoyer pour le développement communautaire.

Le développement communautaire est défini par l’OMS comme étant une manière de travailler fondée sur la poursuite de l’équité, de la justice sociale, de la participation et de l’autonomisation, qui permet aux gens de cerner les sujets de préoccupation communs et qui les soutient dans l’action entreprise à cet égard (OMS, 1999).

Cela passe par une implication de tous les acteurs dans tous les processus pouvant aboutir à des solutions auxquelles la santé et le bien-être des populations sont améliorées. Ainsi, il est necessaire de comprendre le cadre conceptuel des determinants de la santé pour lutter contre les inégalités de santé et créer un environnement favorable pour garantir la santé et le bien-être des populations.

Dans une bonne ambiance dynamique et participative, les participants du module sur le développement Communautaire ont reçu des notions également sur la promotion de la santé qui, est un processus conférant aux individus et aux communautés les moyens d’assurer un plus grand contrôle sur leur proper santé et d’améliorer cellec-ci, ne doit pas être comparé à la prévenion des maladies.

Ibrahima FALL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.